JPEG - 133.6 ko

Aprés la canicule...

Pour ce premier Ékographik, après quelques jours de canicule, voici un petit focus sur les changements de température (...)

JPEG - 139.5 ko

Ein Lied Für Paris

Les attentats de Paris de janvier 2015 ont affecté la France, les Françaises et les Français et, de part le monde, (...)

JPEG - 293 ko

Musée de la Stasi - Leipzig

Une petite visite au Musée de la Stasi à Leipzig replonge dans l’ambiance lourde des années 70-80, à l’époque où la (...)

JPEG - 196.3 ko

Société Béninoise d’énergie électrique

Une petite photo du logo de la Société Béninoise d’énergie électrique prise au coin d’une rue du quartier des ambassades (...)

JPEG - 223.1 ko

Aux origines des logos...

Si les logos ont pris une place prépondérante, même omniprésente, dans le quotidien de chacun, le phénomène n’est pas (...)

JPEG - 124.9 ko

Nettoyer les champs de mines : un jeu d’enfant !

Si les hautes technologies sont parfois fatigantes (voire inquiétantes) de complexités, les basses technologies sont, (...)

JPEG - 128.4 ko

HTML, CSS et courrielleurs : casse-tête numérique

J’ai des courriels à habiller et à coder pour un client. Il les envoie de façon massive à des prospects un peu partout (...)

JPEG - 234.8 ko

Dîner dans les arbres en Nouvelle-Zélande.

Qui n’a jamais rêver d’avoir une belle cabane dans les arbres ? De vivre à la façon des elfes, en harmonie avec la (...)

17
jan 2012

Logorama

JPEG - 116.6 ko

Les logos occupent une place omniprésente dans l’univers urbain quotidien, surtout ceux des grandes marques qui ont les moyens de les afficher partout, en grand, voire en très grand, en tout petit aussi, vraiment partout. On pourrait, à la limite, mesurer la réussite d’une entreprise commerciale à la récurrence de son logo dans l’espace urbain, de la grande enseigne, au sac pour finir par le déchet dans le caniveau qui participe lui-aussi de la visibilité de la marque.

En 2009, l’agence H5 a produit le court métrage d’animation Logorama dans lequel le clown Mc Donald est un bandit et des bonhommes Michelin, des flics à sa poursuite. Le tour de force de ce film est d’avoir détourné et combiné ensemble plus de 3000 logos pour créer des ambiances ou des personnages. Il est à peu près certain que vous en reconnaîtrez la plupart.

Ce film a obtenu l’Oscar du meilleur court métrage d’animation en 2010 et surtout le prix labo du Festival international de court-métrage de Clermont-Ferrand (le plus gros festival du court au monde).

La première vidéo ci-dessous est une entrevue réalisée par le magazine Étapes avec les trois réalisateurs.

Le film en version française.









Envoyer un message